Cox & Palmer : conseiller relativement à une entente en suspens d’une valeur de 8,2 Md $US entre CWC et Liberty Global

17 novembre 2015

Cox & Palmer a le plaisir d’annoncer aujourd’hui son rôle d’expert-conseil relativement à l’acquisition en suspens de Cable & Wireless Communications PLC (« CWC ») par Liberty Global plc., pour 8,2 milliards $US. Liberty Global, qui dessert 27 millions de clients et qui exploite des activités dans 14 pays, est la plus grande société internationale de câblodistribution au monde. Cette acquisition procurera à Liberty Global une croissance organique et la possibilité d’élargir ses activités dans plus de 40 pays de l’Amérique latine et des Caraïbes.

Au début de 2015, CWC a fait l’acquisition de Columbus International, antérieurement une société de télécommunications diversifiée fermée établie à la Barbade, dans le cadre d’une opération de 3,025 milliards $US. Cox & Palmer a agi à titre de principaux conseillers juridiques aux actionnaires de Columbus en leur qualité de vendeurs.   

Liberty Global plc (« Liberty Global ») (NASDAQ : LBTYA, LBTYB, LBTYK, LILA et LILAK) et Cable & Wireless Communications Plc (« CWC ») (Bourse de Londres : CWC) ont annoncé hier qu’un conseil d’administration de CWC a recommandé l’offre de Liberty Global à l’égard de la totalité des actions en circulation et à être émises de CWC. La valeur de CWC, y compris les créances, est établie à environ 8,2 milliards $US (~11 milliards $CAN) dans le cadre de cette opération, qui prévoit un dividende supplémentaire à être versé aux actionnaires de CWC et qui devrait être réalisée d’ici le deuxième trimestre de 2016, sous réserve de l’observation d’obligations réglementaires et d’autres conditions.

L’offre de Liberty Global est considérée comme représentant une prime d’environ 50 % par rapport au cours inchangé des actions de CWC le 21 octobre 2015.

Le cabinet Cox & Palmer est fier du fait que le conseiller juridique Wayne Myles, c.r., en étroite collaboration avec Me Piers Prichard-Jones et Me Katie Brown des bureaux du R.-U. de Freshfields Bruckhaus Deringer LLP, a conseillé l’actionnaire Brendan Paddick  (l’ancien président-directeur général de Columbus) et son associé John Risley (de la part des deux actionnaires de l’entité Clearwater, représentant ensemble les plus importants actionnaires dans CWC) relativement à toutes les questions entourant leur appui de l’offre de Liberty Global et leur engagement visant son acceptation.

Wayne Myles a déclaré : « Cette entente est unique en ce sens que Liberty Global offre aux actionnaires de CWC trois options distinctes à l’égard de la contrepartie que chacun recevra. Les négociations relatives à la structure et aux conditions étaient complexes et difficiles, et ont nécessité que nos clients Risley et Paddick jouent un rôle instrumental en vue de l’émission réussie de l’offre. Ayant contribué à la réalisation de nombreuses ententes internationales, tout récemment et plus particulièrement l’opération visant Columbus réalisée plus tôt cette année, notre équipe à Cox & Palmer est prête à poursuivre sont travail et est ravie de jouer un rôle visant la réalisation réussie de l’offre de Liberty Global en 2016 ».